PÉNIS : INCLINEZ-VOUS !

12 Mai

Apprivoisons nos amis les pénis.

17 Réponses to “PÉNIS : INCLINEZ-VOUS !”

  1. julienselignac 12 mai 2015 à 22:45 #

    J’adore positivement! en plus, je m’étais dit à peu de chose près la même chose il y a genre 6 mois: pourquoi se focaliser sur un organe en particulier? ça enlèverait pas mal d’angoisse inutile si cette focalisation n’existait pas. Et, comme tu dis, si on se rendait compte de la richesse de notre vie sexuelle, d’autres possibles… Mais on subit un bourrage de crâne. Merci en tout cas, c’est vraiment nécessaire.

  2. swann7 12 mai 2015 à 22:55 #

    Coucou petit Dieu de Youtube. Merci pour cette Oeuvre d’art. Drôle. Touchante. Vraie. Bisous

  3. Kamar 12 mai 2015 à 23:22 #

    Soit béni , j’adore cette vidéo , ça me fait du bien en tant que femme de savoir tout je me sent comprise , et on a parler pour moi , merci de tout mon courage , ta vidéo , ta chaîne Youtube me font du bien .
    Je salut ton travaille et ton courage .

  4. Diane 13 mai 2015 à 00:50 #

    Bonsoir Solange,
    ça fait un moment que je suis tes vidéos et à chaque fois elles me font du bien, tu t’exprimes avec une liberté déconcertante à tel point qu’on t’imaginerait plus heureuse en Amérique du Nord avec les chamanes qu’à Paris… Je pense qu’au fur et à mesure tu t’inscris dans le basculement de l’Histoire. Ton franc-parler, cette conscience désinhibée, comme le collectif FAUVE d’ailleurs est la preuve que quelque chose est entrain de changer, les aspirations communes et contemporaines tendent vers un sentiment de reconnaissance et d’authenticité. Merci d’être là, merci d’exister et merci pour ce courage.
    Cependant ce soir je ne partage pas ta vision et ton ressenti sur le pénis et c’est d’autant plus intéressant.
    Il y a bien longtemps que le plaisir de la femme est pris en compte et reconnu, depuis plusieurs années déjà le sacro-saint clitoris s’est vu restituer tout son droit et son pouvoir. Je n’ai pas l’impression aujourd’hui que le plaisir de la femme soit tabou et que la pénétration soit le seul moyen de jouissance reconnu. Il y a des hommes tendres qui ne s’identifient pas uniquement au PENIS au moment de l’amour, il y des hommes qui vénèrent le clitoris, il y a des hommes qui respectent le désir de la femme. Je ne me reconnais pas dans tes propos dans la mesure où ma génération a évolué en matière de sexualité et qu’elle ne se reconnaît plus dans le modèle obsolète que tu décris. Hé les filles ouvrez les yeux, sortez de chez vous! La sexualité (hors porno j’entends bien, mais ça franchement…) s’est émancipée des clichés d’avant-guerre. Le clitoris a gagné sa légitimité et il est reconnu dans toute sa splendeur. A vous de choisir vos partenaires, à vous d’instruire les plus ignorants! Le pénis ne définit pas totalement un être ou un individu, comme le clitoris d’ailleurs. Arrêtons avec ces dogmes féministes qui puisent leur fondement dans une réalité qui n’est plus. Bien sûr que la masturbation apporte un plaisir attendu et immédiat et bien sûr que la rencontre de l’autre est plus complexe, plus inattendue et pleine de surprises (bonnes et mauvaises)… C’est le propre de l’amour: aller vers l’autre, le deviner, le comprendre puis se fondre en lui. Pourquoi tant de haine? Pourquoi tant de revendications? Quand il s’agit simplement de s’oublier, pour partager un moment de plaisir commun. Une sexualité épanouie se construit de jour en jour avec un partenaire, pour qu’au fil du temps le pénis et le clitoris puissent trouver chacun une pleine satisfaction. Aujourd’hui c’est possible je vous assure!

    Bien à toi,
    Diane

    • William 13 mai 2015 à 20:12 #

      Merci, pour ce message …
      Instruire les plus ignorants, choisir son partenaire : pour moi, c’est un mythe.
      J’aurais aimé rencontrer une femme comme toi, avant de devenir complètement frustré.
      Beaucoup n’ont pas voulu de moi, car étant timide, je ne peut pas être suffisement je sais pas quoi…
      J’ai beau faire des milles et des cents, j’ai toujours peur de blesser la femmes avec mes mots de barbares, et mon attitude de sauvage.
      Je croyais être paumé, mais peut être bientot, une femme me prendra par la main et m’aideras enfin a prendre confiance en moi… lol.
      Au moins, je vais peut être reprendre espoir maintenant que j’ai fait tout mes efforts pour devenir séduisant, et soigner mon apparence. Parceque je perds encore tout mes moyens si je vois le sourire d’une femme, et que je me dit que je lui plais peut être …
      Il ne me manque que des expériences pour pouvoir prendre confiance, mais séduire sans expérience, c’est aussi prendre le risque de blesser la femme, et donc réduire ma confiance encore. Et si y’a pas de sentiment, y’a pas de peur, c’est nul… je veut pas d’un plan q, mais on me le reproche a cause de ce genre d’attitude …
      Peut être tu as un dernier conseil ? y’a des endroit ou je peut rencontré ce genre de femme évolué ?
      Sinon, moi, je vais finir par me transformer en gorille, et ça me donnerais une raison de plus de déprimé …
      Parce que mine de rien, la société en parle beaucoup, et c’est un facteur d’insertion important …

  5. Giulia 13 mai 2015 à 01:21 #

    Wow…
    Je n’ai pas vraiment de mot pour te dire que je trouve ta vidéo très très bien. Et le débat que ça soulève avec Diane aussi !
    Je pense que les deux (vénération démesurée du pénis & restitution du droit du clitoris) existent. Cela varie peut être selon les classes sociales, les générations, mais n’empêche que ça continue d’exister. Alors parlons-en ! Ne fermons pas les yeux devant l’évolution mais ne fermons pas les yeux non plus devant des restes d’idées reçues sur le pénis !

    • K 1 juin 2015 à 13:27 #

      Parfois je caresse mon amoureuse jusqu’à la faire jouir. Mais j’ai remarqué que si je ne la pénètre pas et que je n’ai pas une éjaculation en bonne et due forme, elle pense qu’il y a un problème entre nous.
      Ce n’est pas un rapport satisfaisant.
      Rien de ce que je pourrais dire n’y pourrait rien changer.
      Pourtant j’adore ça la voir s’abandonner, me faire complètement confiance.
      Faut vraiment qu’on arrête avec ce truc de la pénétration éjaculation. J’ai l’impression d’être obligé de devoir passer à la caisse.
      Si un jour elle me demande si j’ai la carte du magasin, je la quitte !

  6. poliplok 13 mai 2015 à 11:27 #

    Bravo pour cette vidéo.
    De l’autre coté, mais ça doit être plus rare, ce n’est pas parce qu’un penis est bandé que son porteur est prêt à la pénétration, on peut être bandé sans être très excité. De même qu’avec un penis vient un corps qui aime être caressé lui aussi.
    Donc oui prendre son temps c’est bien pour les deux. Et c’est quand les deux personnes sont vraiment excitées que le plaisir dépasse celui de la simple stimulation nerveuse. Les sentiments ça aide aussi beaucoup à atteindre des sommets.

  7. sergebrosseau 13 mai 2015 à 12:23 #

    En manque?
    Venez piocher ici.
    _________________

    ÀÄÂÉÈÏÎÌÖÔÒÜÛÙ
    «  » (< les guillemets en français)
    _________________

    J’aime vous lire. Lire vos réflexions sur ce que nous propose Solange.
    Je n’aime pas hésiter lors de la lecture.

    Je crois que depuis que l’humanité a délaissé la machine à écrire on se doit de remettre les accents sur les majuscules — sur toutes les majuscules qui le demandent.

    ____________________________
    http://tatoufaux.com/?Il-ne-faut-pas-accentuer-les
    http://www.cuy.be/orthotypo/orthotypo_maj_accent.htm
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Usage_des_majuscules_en_français#Accentuation_des_majuscules_et_des_capitales
    ____________________________

    Mangeriez-vous des « BISCUITS SALES »?
    des biscuits salés – – – peut être?

    À bientôt, au plaisir de vous lire.

  8. Guern 13 mai 2015 à 12:35 #

    Quand j’étais jeune (au siècle dernier, dans les années 70), j’avais une copine étudiante en médecine à qui j’avais demandé s’il existait des maladies du clitoris. Elle m’a répondu qu’on n’étudiait pas le clitoris en médecine…ça n’existait pas ! Est-ce que cela a changé ?

  9. Hugues 13 mai 2015 à 17:13 #

    pourquoi ne pas lui causer a ce pauvre pénis? Parfois, il se sent bien seul et maladroit devant la tache à accomplir. Un petit coup de main ne se refuse pas!
    si vous saviez ce que le pénis entend, ce qu’on lui fait croire … en fait le pénis est un petit être fragile qui essaye de bien faire et roule des mécaniques en espérant faire se pâmer le vagin, mais en vérité, la plupart du temps, il n’en mène pas large!

  10. jeanphi 14 mai 2015 à 09:30 #

    Bon anniversaire Solange. Merci pour toutes tes créations.

  11. thefrenchiebug 17 mai 2015 à 17:18 #

    Très bien cette vidéo, et pourtant je ne m’intéresse pas des masses au pénis mais au final ça parle à tout le monde quelque soit ceux ou celles qu’on aime🙂

  12. Txk 22 mai 2015 à 18:34 #

    6’00 »
    je suis bien d’accord et contrairement a ce qu’on peu imaginé ça peu être pareil quand on a un penis que quand on a un vagin. passé d’une sexualité à 1 à une à 2 c’est un vrai séisme. un séisme cool riche et épanouissant dans mon cas mais un séisme quand même demandant de long et parfois fastidieux ajustement!

  13. S. 28 mai 2015 à 14:19 #

    Solange, Merci.

    Je ne sais pas quoi dire d’autre. Je ne me reconnais jamais quand on parle de sexualité et c’est bon de t’entendre dire quelque chose qui enfin me parle, qui enfin me sort un peu de l’isolement.

    J’ai du attendre d’avoir 22 ans avant qu’une gynécologue me dise que l’on apprenait à faire l’amour. Merci d’en parler. Merci d’en parler bien.

  14. DEDAJ 18 juin 2015 à 10:27 #

    Bonjour! je viens d’écouter et ça m’a donné envie d’avoir votre opinion sur le traitement du sexe dans un journal vénéré par beaucoup, mais que je n’ai jamais apprécié, je veux dire Charlie Hebdo. On dirait justement que pour les dessinateurs de ce journal, la femme n’est constituée que de trous pour accueillir des pénis.

    Même quand elle se masturbe, c’est avec un crucifix dans le vagin!

    Et je suis sidéré que beaucoup de femmes trouvent drôle d’être représentées ainsi.

  15. Une contemplatrice 9 avril 2016 à 23:27 #

    Solange qui me parles, tu es pour moi comme un pénis. La première fois que je t’ai vue, tu m’as fait peur, tu m’as intimidée. Mais je suis revenue te voir, par curiosité. Alors j’ai commencé à me laisser séduire.
    Et après cette vidéo, je suis tombée amoureuse.

    Merci, merci, merci ! En une vidéo, tu as répondu à toutes mes questions, apaisé mes inquiétudes.

    Je te souhaite beaucoup de bonheur.

    Une contemplatrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s