stop ou encore ?

2 Oct

J’étais passée où.

Publicités

55 Réponses to “stop ou encore ?”

  1. Annick Gaudreault 2 octobre 2017 à 20:57 #

    Oh… Solange… Je suis désolée de ce que tu vis. Je te comprends. Je te souhaite de la bienveillance et du doux. Je suis tellement d’accord quand tu dis que de rester ensemble quand on s’emmerde c’est une belle preuve d’amour…
    J’ai toujours aimé te lire, te suivre, recevoir ce que tu fais. Ça m’a fait me questionner, avancer, réfléchir, bidonner. Prends le temps dont tu as besoin, fuck off des fois. Si Solange doit arrêter/prendre un break, soit, mais ta voix à toi, non. Enfin, mon humble avis.

  2. Vincent Arin 2 octobre 2017 à 20:59 #

    plutôt stop je pense…

  3. elkvasir 2 octobre 2017 à 21:08 #

    juste quelques mots pour toi : Parfois la tristesse vous envahit, à la manière de l’encre qui s’écoule au milieu d’une eau limpide, obscurcissant peu à peu le récipient et rendant terne la transparence du liquide. On peut s’habituer à la nouvelle couleur du mélange, on peut vivre avec le souvenir de cette eau limpide qu’on ne voyait même plus et qui au final nous plaisait beaucoup, mais cela ne dure qu’un temps. Mais cette image n’est qu’un souvenir une image disparue et qui n’est plus. Alors que faire, tolérer ce nouveau mélange de couleur jusqu’à ce que la lassitude est les années nous les fassent accepter comme un oiseau sauvage dans une cage dorée ? Vider le verre pour changer l’eau et retrouver une eau limpide ? Toute trace d’encre aura-t-elle vraiment disparue ? Ou bien abandonner ce verre, en faire un souvenir, rendre cette eau colorée à l’océan où elle se dissipera, mais ne disparaîtra jamais ? En tout cas rester debout et vivre heureux coûte que coûte, un oiseau sauvage aux milieux des nuages et contempler la vie et le monde, car quoi qu’on dise quoi que l’on fasse la vie continuera, alors autant la vivre à fond, mais heureux. prends soin de toi .

  4. Dany 2 octobre 2017 à 21:18 #

    Ben dis don ma brave dame ! Nous v’là bien 😂

  5. Juliette Lytovchenko 2 octobre 2017 à 21:18 #

    Solange, Ina, tu as un passage à vide et tu as besoin de faire une pause c’est comme ça. Tu me manques, tu nous manques mais c’est pas grave. Prends ton temps et ne te force à rien. On s’en fout de la performance, personne ne t’oblige à rien. C’est pas grave. C’EST PAS GRAVE. Tu es fabuleuse mais tu reste humaine. Prend soin de toi c’est ce qui compte et puis aussi n’oublies pas que je t’aime, qu’on t’aime. C’est important.

  6. Julia walks, no Destination 2 octobre 2017 à 21:24 #

    Faire des pauses c’est important 🙂 et je suis d’accord le canal/les crottes de chien c’est la déprime 🤤

  7. Dany 2 octobre 2017 à 21:34 #

    Oui

  8. cerbaï pascal 2 octobre 2017 à 21:39 #

    Madame Mihalache, votre talent me manquait. Je pensais que la mise en oeuvre d’un de vos projet prenait tout votre temps. Encore plus de « Solange », Si cela vous convient.A bientôt.

  9. rdg77 2 octobre 2017 à 22:10 #

    Fais comme tu le sens, Solange : de toute façon, on t’aime bein gros bein fort !

  10. Patrice COQUELIN 2 octobre 2017 à 22:13 #

    Comment parler à  » Solange te parle  » ?…
    Pendant que j’écoute les bruits étranges et doux de Jupiter,
    puis les sons froids et cruels de Saturne,
    je me dis que…
    Je rêve d’un Serge Gainsbourg femelle…
    …et les autres en cauchemardent.
    Jouissance…
    Je rêve qu’Ina joue Louise Michel…
    …par petits panneaux cruels…
    …pour eux !
    Puissance…
    Stop ou encore ?!… Quelle drôle de question !
    Comme chante Till, dans Dalaï-Lama : « Nous devons vivre jusqu’à ce que nous mourrions » (  » Wir müssen leben bis wir sterben  » – ou bien était-ce « lieben »…? ).
    Ai-je dû me demander  » Stop ou encore ? « , par rapport aux membres du sexe opposé ?
    Même pas.
    Il m’a suffi d’entendre une fois :
     » Quand t’es dans le désert…
    Depuis trop longtemps…  »
    Mais où étais-je donc passé…?

  11. Bill 2 octobre 2017 à 22:26 #

    Oh, ce cri me touche.
    Je ne sais que te dire. Je comprends ce que tu traverses: l’exposition de soi, surtout quand il est mal contraint, ne mène qu’à la haine de soi.

    C’est con, mais un jour je t’ai posé une question grave lors d’une F.A.Q et tu m’as répondu une chose précieuse que je vais ici te renvoyer:

    c’est pas grave, Solange.

    C’est pas grave.
    Ecoute moi. C’est pas grave.

    (Et je ne suis personne mais je suis un néant avec qui tu peux en parler de ce truc pas grave, si tu veux)

    Prends soin de toi.

  12. Patrice COQUELIN 2 octobre 2017 à 22:33 #

    Ou, peut-être, que cela devrait s’intituler  » Solange vous touche « .
    Toucher, ça fait plus réel…

  13. Patrice COQUELIN 2 octobre 2017 à 22:53 #

    Observer l’horizon par seulement deux fenêtres…
    Aussi loin que l’on scrute, aussi fort que l’on veuille le dévorer,
    on n’en assimile qu’une part.
    Cela me rappelle  » Une si jolie petite plage « .
    Gérard, si terriblement touchant et sinistre, à la fois.
    Vers la plage, on n’aperçoit que la vague…
    Mais je préfère me laisser caresser par les profondeurs.
    Un signe…?
    Au-delà des  » Allo ? « , on se noie dans des murmures, on se pend au bout du fil…
    Et, du reste, on n’en a cure.
    Je repense à Alain et à Gribouille.

  14. Patrice COQUELIN 2 octobre 2017 à 23:48 #

    Sinon, je pourrais lui dire qu’elle a les plus beaux cheveux du monde, la plus merveilleuse frimousse, le plus mignon sourire, les doutes les plus délicieusement mal placés.

    Mais elle n’y croirait pas. Malheureusement.

    Peut-être qu’elle me croirait, si je lui disais que je n’aime pas les chiens ( ou plutôt qu’ils ne m’aiment pas ), mais que Truite me le ferait presque regretter ; ou bien encore que le doute, l’incertitude, et plein d’autres trucs dits « négatifs », de nos jours, sont, en fait, les choses les plus importantes de la vie, mais il faudrait qu’elle aie lue la formule de Bruce Lee :  » Je ne prie pas pour avoir une vie facile. Je prie pour avoir toujours la force de me relever. « 

  15. sergebrosseau 2 octobre 2017 à 23:50 #

    As-tu changé ta couleur de cheveux ?

  16. aireazul2603 2 octobre 2017 à 23:56 #

    Solange, prenez du temps, du bon temps, du temps de vie entre parenthèses ou entre guillemets. Prenez-le bien, je ne dirai pas du bon côté, puisque je ne sais pas si le temps a des côtés. On est là, on attendra. Je vous embrasse, Solange.

  17. Patrice COQUELIN 3 octobre 2017 à 00:05 #

    Mais ce n’est pas grave.
    Je vais me réécouter  » Somewhere  » ( Within Temptation ).

  18. Girouette Cacahuète 3 octobre 2017 à 00:26 #

    … non mais petit scarabée, y a pas que TonTube dans la vie. T’en as sous l’pied (et pas que des feuilles d’arbres crottées), tu peux faire plein d’autres trucs. J’ai hâte de voir, lire, entendre ou toucher. Donne juste de tes nouvelles de temps en temps, d’une manière ou d’une autre. Tu trouveras comment je le sais. ça va bien s’passer… Zoub

  19. Giulia 3 octobre 2017 à 01:37 #

    Je suis (égoïstement) pour que tu continues, dans l’ennui ou pas. Tes pépites de vidéos continuent à remplir de douceur mes moments-youtubeux.

  20. Céline 3 octobre 2017 à 02:15 #

  21. philippe 3 octobre 2017 à 06:07 #

    bah,le vie est faite de cycles,le bonheur qu’on a de pouvoir observer un quart,une demi,la pleine lune sereinement.

  22. Durget 3 octobre 2017 à 06:13 #

    Bonjour
    Oui je comprends tes doutes, comme toute personne tu arrives au bout de quelque chose et tu vas trouver un autre moyen de vivre et de t’exprimer , et c’est bien ! C’est aussi sûrement une souffrance par laquelle tu dois passer pour une autre naissance .
    J’aimerai voir « encore » tes réflexions , tes images , tes désordres intérieurs parce qu’ils me font du bien. Merci

  23. Gv 3 octobre 2017 à 08:14 #

    Encore…

  24. Fabrice 3 octobre 2017 à 09:14 #

    Relax… Il y a plein d’autres choses à faire dans la vie que des vidéos. Et notamment prendre un peu son temps et respirer, même si ça ne remplit pas la tirelire.
    Tu as bien raison de faire une pause YouTube. Et si même cette pause devait durer éternellement, de quel droit quiconque pourrait-il bien t’en vouloir ? Tu nous as déjà tellement offert !
    La vie n’est pas toujours facile, elle nous met face à pas mal de contrariétés. Mieux vaut éviter de les affronter toutes à la fois, et encore de s’en créer de nouvelles; régler un problème à la fois avec l’énergie dont on dispose, ce n’est déjà pas si mal je crois.
    Pour ce qui est des projets, on te fait confiance, tu en auras de nouveaux tôt ou tard, peu importe la forme qu’ils prendront. Et s’ils sont à visée publique, alors nous t’écouterons, te lirons, te regarderons à nouveau avec le plus grand plaisir.
    Et si entretemps tu as besoin de te défouler, de râler un bon coup, ou même de chialer, ne te gène surtout pas. C’est parfois plus facile à faire face à une caméra dont on pourra effacer, monter, corriger, refaire ce qu’elle aura enregistré, que face à une personne pour laquelle on a tendance à s’auto-censurer.

    Maintenant, pour ce qui est de Roubaix, cela fait partie des « choses qui ne dépendent pas de nous », comme disaient les stoïciens, et j’ai bien peur que tu ne doives faire avec… 😉

  25. Francois 3 octobre 2017 à 09:44 #

    Même dans ta grisaille, tes propos, tes incertitudes, tes commentaires, tout est appréciable. Fais ce que tu penses le mieux, déménage de Roubaix si tu le peux, une fois pas mois ou par an donne de tes nouvelles, nous serons là. Comme sont les amis, comme est la vie.

  26. Virginie 3 octobre 2017 à 09:56 #

    Bonjour Solange ! Ta coupe te va très bien. Ne te coupe pas la tête ! Un tête si bien pensante ! J’aime tes vidéos mais fais comme bon te semble. Peut-être n’est-ce qu’une période de doute, peut-être le besoin de faire autre chose. Suis ton besoin ! Qu’importe que tu n’aies pas de stratégie. Ton grand atout, c’est d’être vraie.

  27. Rapha Gayé 3 octobre 2017 à 10:04 #

    bonjoure, petit rayon de lune. jaimerais te rencontrer. 🙂 te parler ….

    • Patrice COQUELIN 3 octobre 2017 à 23:34 #

      Mais toutes ses petites vidéos succulentes nous permettent déjà de la rencontrer, non…?
      Et puis… Ina a-t-elle le droit de se dire :  » J’aimerais ne PAS rencontrer Rapha  » ?
      Nous sommes des animaux tellement sociaux, si extrêmement DEPENDANTS des systèmes sociaux, même, que, malheureusement, ne pas vouloir rencontrer autrui, ou même simplement ne pas vouloir de progéniture semblent des comportements aberrants à beaucoup.
      Par simple effet miroir, c’est difficile à vivre.

  28. Meuhdrine 3 octobre 2017 à 10:45 #

    Fais ce qui te rend heureuse, exquise Solange ! Et si tu peux ou veux bien partager ton merveilleux talent, Ô Ina à la chevelure magnifique, tant mieux pour nous !!!

  29. Sykes / Vincent 3 octobre 2017 à 11:02 #

    Ça fait plaisir de te revoir, et toujours avec tes doutes et tes questionnements.

    Fait comme tu le sens, on a toujours le choix dans la vie. 😉 ❤

  30. entresoi 3 octobre 2017 à 12:05 #

    Quel talent ! Il serait vraiment dommage d’en rester là à se morfonde sur soi. Aller, aller on se remue, on ouvre la fenêtre pour observer ce qui s’y passe. Il n’est pas toujours sain de regarder trop dans le dedans. Par la méditation de pleine conscience, on apprend à regarder la vie autrement. A savourer pleinement le moment présent. On reprend en main sa vie. Et le soleil brille ! Bonne semaine. Claudia

  31. Patrice COQUELIN 3 octobre 2017 à 14:05 #

    Quand j’oublie tout ce qui me permet de réfléchir…
    Je me demande ce que c’est que cette époque de merde où les cinéastes arrivent à passer à côté d’un talent pareil, d’une actrice aussi douée, d’une sensibilité aussi exacerbée, d’un esprit éveillé !…
    La curiosité et l’imagination sont les vraies clés de l’intelligence humaine.
    C’est peut-être, simplement, que de plus en plus de gens l’ont oublié. Ou l’ignorent. Ou ne l’ont pas compris. Ou admis.

  32. Patrice COQUELIN 3 octobre 2017 à 14:12 #

    Bon. Je retourne voir  » 62 RÉVÉLATIONS sur SOLANGE  »
    avec la musique de psychedelic.com en fond.

    C’est dé-li-cieux.

  33. sergebrosseau 3 octobre 2017 à 22:37 #

    http://www.ville-roubaix.fr
    pratique
    cadre-de-vie-proprete-et-environnement/la-proprete-des-rues
    question-proprete-roubaix-deborde-denergie.html

  34. La Célestine 4 octobre 2017 à 11:54 #

    « Solange vous touche » Oui je suis d’accord…
    C’est plus que de la parole et de la Youtubitude… On peut utiliser les réseaux sociaux comme moyen de communication dans lequel on se livre même si cela demande du courage parce qu’on se confronte au regard d’autrui… ce ne peut pas n’être qu’un divertissement… tout comme les clowns ne sont pas supposer faire rire sans faire prendre conscience de leur solitude, marginalité, souffrance et besoin d’amour.
    Take care of you

  35. Isa 4 octobre 2017 à 13:52 #

    Oooh, Solange, Solinange, Solangina, Ina…

    Avis de tempête sous un crâne si joliment bouclé : te voilà dans la tourmente, dans une de ces tempêtes tropicales que la vie nous réserve à tous, à un moment ou à un autre.

    Oui mais voilà : tu es une artiste véritable, tu as une sensibilité toute particulière… Et tu prends les paquets de mer en pleine gueule, et ton fragile esquif tangue et roule et se cabre, et tu as le cœur au bord des lèvres… Mais ça va passer, mon ange, garde le cap, ça va passer. Le soleil est là, quelque part derrière ces nuages noirs. Et cette tempête là pourrait bien te déposer sur des rivages dont tu ne soupçonnais pas l’existence !

    YouTube, c’était peut-être bien une page de ton existence, mais de toute façon, tu la tourneras un jour, non ? Aujourd’hui ou dans quelques années… De toute façon il nous reste nos capsules préférées…Mon top : « Dire je t’aime » (évidemment!), « La montée des marches à Cannes » et « Pute dévêtue » – Trois genres bien différents qui montrent à quel point ton talent est protéiforme ! On n’est pas inquiets, nous z’autres, on sait bien de quoi tu es capable…

    Mais pour l’instant, prends soin de toi (et y’a pas de honte à demander de l’aide, s’pas ?), prends ton temps, et quand ça ira mieux, tu sauras.

    En tous cas, si tu en doutais, tu dois savoir maintenant que tu as su inspirer, par le biais du virtuel, de très réels sentiments de tendresse et d’affection. Et ça, c’est fort !

  36. Todaymasala 4 octobre 2017 à 13:59 #

    MERCI D EXISTER
    Que ce soit sur YouTube ou pas
    Et merci de tout ce que tu as déjà si magnifiquement bien exprimé
    Les doutes, les questionnements, les raz le bol, les errances. Mais aussi tout les petits bonheurs, trop bons

  37. Patrice COQUELIN 4 octobre 2017 à 16:51 #

    Quand j’étais môme…
    Dans les moments ( rares, et donc précieux ) où je me sentais mal au point d’imaginer qu’un jour je pourrais déprimer ( voire me suicider, qui sait ?… ), j’ouvrais un album de F’murr.
    Et là, bizarrement, très vite, je me mettais à sourire et même à rire ( dans ma tête, parce que mon visage, lui, essayait de s’adapter aux sales gueules et aux attitudes des autres ), et je n’arrivais plus à me sentir triste ( et ce n’était pas faute d’essayer ).
    Dans la « vie » hyper-bousculée des enfants, des pré-adolescents, des adolescents et des futurs étudiants ( faut dire que les années 80, c’était quèque chose ! ), arriver à ignorer les agitations des autres primates, à faire abstraction de leurs « vies » pitoyables, relève de l’exploit absolu, et ça me le permettait, sans que j’aie jamais vraiment compris pourquoi.
    Ensuite, quand j’ai été étudiant, je ne pensais qu’à ce que je voulais être et faire.
    Après, dans ces deux décennies où j’ai bossé, je n’ai plus pensé qu’à faire très attention, tous les jours, à ne pas tuer tous ces gens, à ne même pas être tenté de penser très fort à insulter tous ces glands ( faut dire que la « vie » d’informatichien de gestion… ).
    Depuis deux, trois ans que je suis sans mission ( c’est-à-dire sans boulot, c’est-à-dire à me demander si ça vaut même encore le coup d’essayer de tenter de traiter avec Popaul-Emploi pour … – non, c’est pas la peine ), curieusement, je rattrape le temps perdu : tous ces trucs des années 90 et + que j’ai ratés, je les découvre, un par un. C’est très rigolo, rétrospectivement, parce que ça confirme un paquet d’ « évolutions » lamentables que j’anticipais, au moment de devenir étudiant, voire depuis bien avant. Mais on va dire que c’est l’âge, hein ( je fêterai bientôt mes cinquante balais ).
    Et, de fil en aiguille, de surprise en surprise ( au milieu d’une foultitude d’âneries et de tentatives d’exploration du fin fond de la poubelle, par de plus en plus d’exemplaires de la race censée s’appeler Homo Sapiens et mériter cette appellation ), je suis tombé sur cette petiote merveille appelée  » Solange te parle « .
    Comme j’arrive très bien à me souvenir de ma « vie » passée, je comprends excellemment bien pourquoi ça plaît tant à certain(e)s enfants, pré-adolescent(e)s, adolescent(e)s, et futur(e)s étudiant(e)s.
    Et ça me fait à nouveau sourire et même rire ( dans ma tête, voire même à haute voix, seul devant mon écran ).

    Donc…

    Pour répondre, finalement, à ta question :

    ENCORE !

  38. sarah 4 octobre 2017 à 18:09 #

    popopopop… ça n’a pas l’air d’aller très bien.
    Commençons par le plus important :
    Roubaix, c’est chiant. Et la coupe de cheveux (et les cheveux, quels cheveux !) est canon.
    Le reste est qualitativement aussi bon que d’habitude, donc évidemment, si je considère Solange comme un produit de mon divertissement (de très bonne qualité), je dis encore.
    Mais si je parle à la personne, j’ai envie de lui dire « vis ». Et si dans la vie il y a une nécessité, fais. Pour le reste essayer d’accéder à des moments de bonheur à défaut d’étre heureux, c’est déjà un très très beau projet pour SOI.

  39. Fred 4 octobre 2017 à 18:53 #

    Je t ai rencontré en voyage, sur le fil facebook, tu parlais de « dire je t aime », ce monstre, en même temps cette lumière, toute facile. Tu me suis depuis, je t’écoute, me parler culture, cul, te coucher sur Paris. Me parler du Québec, de ma rue, de ma langue. Je t entend, je t attend.
    Tu me rejoins dans mon voyage, m accompagnes, parfois avant de dormir. Comme tu es. Avec tes vulves, tes idées, et ta truite.
    Je te suis fidèle. Tu es avec moi, au Sri Lanka, au Guatemala, et dans Hochelaga, après on verra,…
    les bagages, la solitude, les baisers, les baises, les maladresses, la matins, les avions….
    Et où les pas. Et où les pas… irons
    Merci de m inspirer. D être toi, d’ exister.
    D être là, en ce moment.
    Où tu es.
    Merci,
    D ‘être : )

    Malgré.

  40. Cyrille 4 octobre 2017 à 19:32 #

    En voila une idée. sa fait quelque temps que tu avais disparue.et paf ,tu reviens pour annoncer que tu ne trouve plus l’intérêt de venir nous voir, que ta vie es pas celle que t’aimerais. ok alors bats-toi ,y a pleins de personnes dans ton cas
    perso tu me faisais passer un agréable moment ta folie m’attendris
    trouve toi des amis et prend du bon temps.
    vivre sereinement avec la solitude c’est pas donner à tout le monde
    alors viens nous voir moins souvent ou plaque nous c’est ton choix
    voila bises je t’aime

  41. Augustine & So' 4 octobre 2017 à 21:40 #

    Solange,
    Ina,

    C’est la première fois que je m’adresse à toi.
    Je t’écris ces mots depuis mon lit, à la faveur du jour déjà nuit; bien au chaud sous la couette, ma bouillotte qui me tient compagnie.

    C’est en avril de cette année que je t’ai rencontrée. Je cherchais le « mode d’emploi » du bullet journal. J’ai découvert le tien.
    Et puis ta chaîne youtube.
    Et puis tes vidéos.
    Et puis tes interviews.
    Et puis ton film.
    Ton univers.
    Tes circonvolutions.
    Tes bilans cul.
    Tes expériences.

    ça m’a fait du bien de te savoir exister.
    ça m’a donné de l’élan dans ma vie alors que je me sentais stagner. Soudain quelque chose était plus léger. Soudain quelque chose semblait possible, quand bien même ce quelque chose restait flou.

    Aujourd’hui, c’est la troisième fois depuis que je te connais que j’éprouve cette petite joie simple de découvrir une vidéo de toi. De me dire: « Oh chouette, Solange/Ina a posté une nouvelle vidéo! »

    Je m’étais demandé si je te reverrai, c’est vrai. Alors j’ai été toute contente de te voir réapparaître. De savoir surtout que tu existes toujours, là, quelque part.
    (C’était un peu comme de revoir un ami auquel on a souvent pensé et qu’on est heureux de retrouver pour se donner des nouvelles autour d’un café.)

    Alors voilà.
    Tout ça pour te dire merci pour cette vidéo, et que je comprends bien aussi le besoin de jachère.
    Tout ça pour dire que fondamentalement, il me semble que ce qui compte avant tout, c’est bien toi. Ta vie, c’est la tienne.

    Je n’attends pas de toi que tu me divertisses.
    Tu existes et tu as osé exister sur la toile, c’est déjà tellement.
    Je comprends bien que l’entraînement, ce ne soit pas le plus palpitant.
    ça me va bien aussi de m’ennuyer.
    Ta coupe de cheveux est vraiment super chouette.

    Et moi je suis juste heureuse de t’avoir rencontrée, de te savoir existante; part du monde que j’habite, contemporaine.

    Alors à bientôt peut-être Solange/Ina (ou peut-être pas).
    Si tu restes, je serai là (parce qu’évidemment, j’aimerais te voir encore).
    Si tu t’en va voler ailleurs, je te suivrai si je peux.
    (Finalement, la seule chose que j’aimerais vraiment, c’est de pouvoir continuer à revoir de temps en temps tes vidéos.)

    Mais dans tous les cas, merci, Solange/Ina.
    Merci pour tout.

  42. ROLLIN 4 octobre 2017 à 22:29 #

    Bonjour Ina,

    Tu peux sortir de ton personnage par plusieurs manières.
    +donner ta petite voix pour faire de la post production …a des bandes sons de films.
    +Ecrire un nouveau livre par les réactions ou idées de tes admirateurs avec comme titre »ils m aiment »
    +partir en terre inconnue avec qui on sait…
    +Devenir psychologue.
    +Refaire la mise a jour des precedentes seances…qu est devenu l appartement occupé par l etudiant en histoire…
    +Nous faire découvrir ton pays avec accent biensur puisque tu es bilingue.
    +aller interviewer les gens qui te font peur…les buveurs.les.fumeurs.les crotteurs

    Voila,d ici Noel tu as de quoi t occuper…et réaliser.
    Ps: grace a ton idee de cahier organiseur de journee…mon jardin est.mieux entretenu…continue a suivre les saisons et cultiver ton propre jardin

    Un grand merci pour ton talent et ta genérositée.

  43. Gwenaëlle 6 octobre 2017 à 10:32 #

    solange, je suis dans la tourmente aussi et vous me plaisez , douce créative hyperesthésique ( me semble t-il); lisez si vous le voulez le dernier de Christel Colin, tout va aller, belle journée, Gwenaëlle

  44. Ze69Matou 7 octobre 2017 à 19:33 #

    Stop ou encore ? Désolé de ta tourmente mais je vais pas décider à ta place, je suis pas artisse, mon truc à moi c’est juste de t’apporter comme je peux un soutien bienveillant et sans jugement. Et j’ai bien l’intention de continuer, où que tu sois.
    Parce que tu le mérites, parce que t’as jamais été taillée pour le Youtube Game et Solange encore moins mais que, pourtant, t’as trouvé la force d’implanter ta cabane dans cet environnement délétère jusqu’à y réunir une petite communauté bienveillante, y a qu’à voir les commentaires Youtube sous cette vidéo.
    Soutien, bienveillance et pâte d’amande. (>^¤^<) 🐾🤗

  45. chocoacro 9 octobre 2017 à 09:35 #

    Bonjour Solange, suis ton chemin, ne te force à rien. Fais toi confiance !
    La réponse est en toi (même si ça parait cliché).
    Pour ma part j’adore tes vidéos mais je comprendrais pleinement que tu dises stop.
    Prends soin de toi !
    NB : tes cheveux sont magnifiques!!!

  46. Marine 10 octobre 2017 à 23:30 #

    Tellement contente que tu existes.

  47. Patrice COQUELIN 11 octobre 2017 à 12:00 #

    Est-ce vraiment sain !?…

  48. Rok de Cazba 13 octobre 2017 à 03:33 #


    Fais ce qui te fait du bien

  49. Unpapyrus 14 octobre 2017 à 18:08 #

    Bonjour Solange/Ina,

    En tant que néophyte de ta chaine, je tente de rattraper mes quelques années de retard…. Ton ultimatum stop ou encore est assez rude. Bien que je n’ai pas vécu avec toi ces années d’explorations, de découvertes,d’expositions,de succès.Le paradoxe, comment rester intègre tout en se pliant aux contraintes du business plan d’un youtubeur. Comment se renouveler quand croit avoir tout dit.
    Il me semble que tu as encore beaucoup à faire partager, et beaucoup à recevoir. tes projets tes doutes tes interrogations, ont en tous et tout le temps. Revenir sur des sujets déjà abordés mais vu de ton toi D’aujourd’hui, Solange/Ina, qui inspire l’autre maintenant? Doit on se poser la question? Solange n’est qu’un pseudo pour tenter de garder un semblant de vie privée, une protection telle une mèche de cheveux pour affronter le monde. Égoïstement je dirai que nous, les inadaptés au mode de fonctionnement sociale en vigueur, avons besoin de se reconnaitre de se retrouver sur la toile où tout est représenté. Les raisons qui t’ont poussées à te lancer dans l’aventure sont encore présente aujourd’hui, même plus qu’au début.
    L’introspection, le recule, les rencontres, l’évolution,la maturation,en a envie de sortir de notre bulle avec toi. Faire abstraction des détracteurs, des mauvais, pas simple tous les jours je peux l’imaginer. Mais l’ignorance est une arme forte, et ceux qui ne te comprennent pas que font ils là? ils sont encore plus malheureux je pense.
    Ce que je dis n’a surement aucun sens,ni intérêt, dans une réalité ou on peu douter de tout.Mais le feeling, l’émotion sont mes moteurs. Et je voudrai te faire un câlin si je pouvais.
    Tu touches la corde sensible de toutes les personnes qui te suivent.
    Attachante, touchante, douée, volontaire, si mon avis te parvient, ne lâche pas, même si ton emploi du temps ne te permet plus d’être la aussi souvent, sache que certains t’aiment et te soutiennent, et veulent savoir comment Solange évolue dans son art, et veulent savoir comment Ina s’adapte, grandie, analyse, vie ces nouveaux moments.
    Je suppose que depuis le début tu as du rencontrer des sensibilités capables de t’écouter et de partager avec toi de vrais moments. Mais je me retrouve parfois en toi sur certains points, sont ils vrais sont ils joués, néanmoins, je pense être apte à te donner du bon.

    A bientôt je l’espère.
    Prends soin de toi.

  50. Yasmine 14 octobre 2017 à 20:51 #

    Je me couperai bien la tête aussi!
    Pour se garder de l’envie de secdéverrouiller la tête, je te propose:
    1) Ne plus aller en ville pour éviter les crottes, la pollution,…. Vivre à la campagne!
    2) Venir chez moi en Ardenne belge, pour te ressourcer, te recharger en énergie et en faire ce qu´il te plait!
    3) Laisser de coté le travail sur ton monde extérieur et prendre le temps de travailler sur ton monde intérieur et puis l’on verra!
    4) Abandonner le regard extérieur parce que tu n’en as pas besoin, pas besoin de validations, oui tu es merveilleuse et tu le sais, fini de devoir le prouver ou de se l’entendre dire!
    5) Te retrouver avec un ou quelques amis à la campagne, discuter metaphysique, éthnique, humanité, manger des repas sains et se promener dans la nature…. pour juste retourner dans le vivant, le réel, le sans prise de tête, le joyeux…
    En tout cas c’est ma recette et si tu veux je t’y nfais gouter!?
    J’ai toujours ma tête mais ce n’est plus elle qui commande, son seule boulot c’est de décoder l’environnement et filtrer l’info…ni classer, ni juger, ni décortiquer, ni analyser…
    J’ai des trucs à te faire écouter.
    Bisou,
    Yasmine

  51. Rok de Cazba 17 octobre 2017 à 06:05 #

    sois tout ca est un feu de paille soit tu gagne la palme d’or

  52. Aurélien 17 octobre 2017 à 22:13 #

    Solange, J’apprécie toujours autant ce que tu crées et je regarde toujours avec grand plaisir et intérêt tes vidéos, tes textes et tes créations même après toutes ces années car elles possèdent une originalité et une approche qui fait écho a certains moments de ma vie. Et tu Ose. Alors envole-toi.
    Et comme dirait un autre créateur, « il faut se faire plaisir avant tout lorsque l’on donne de soi-même, que l’on transmet aux autres, que l’on enseigne ou que l’on crée, même si parfois c’est difficile »

  53. Corinne PREVOST 19 octobre 2017 à 13:54 #

    Prends soin de toi. On t’aime fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s