Mes robes d’été

24 Avr

…dont celle qui a seize ans, c’est-à-dire pile l’âge que j’avais quand j’ai perdu ma virginité.

Pour voir toutes mes vidéos c’est par là→ http://youtube.com/solangeteparle

Publicités

6 Réponses to “Mes robes d’été”

  1. Val 25 avril 2017 à 02:55 #

    Ah Solange, j ai adore cette video. J aurai envie de te faire relooker comme ca t as rien a faire…pas besoin de courrir les boutiques vintage.. tu choisis.. ce qui te plait…. c est tout…Comme toi j ai besoin d un relooking…je te souhaite qu une styliste s amourache de toi et que tu portes ses fringues…surtout fais nous d autres videos fringues aux changements de saisons…avec un designer ! much love .

  2. mel 25 avril 2017 à 08:16 #

    Tu feras pareil avec tes vêtements d automne et d hiver ? Siteplaiiiit 😊

  3. Gerard 25 avril 2017 à 17:01 #

    Solange est vraiment une TRES grande communicante… Et d’ailleurs sa vidéo « Pourquoi tu parles bizarre ? » a été pour moi une révélation… Solange y explique très bien la puissance de la forme du message, sur le contenu.. .. Depuis, par exemple, je vois Jean Pierre Léaud sous un autre l’angle.. Une approche vraiment très nouvelle pour moi.. Et moi qui suis contemporain du film « Le père Noël a les yeux bleus », je redécouvre la chose cinématographique… Merci à vous…… Au fait, vu dernièrement le film « Le Havre », que je ai apprécié, savouré, et cela grâce à ma nouvelle méthode de lecture… encore merci ..;-)

  4. nanie 5 mai 2017 à 20:19 #

    Et tu as jamais envie de nouveauté ? J’aime bien l’idée de mixer du vieux et du neuf et de faire des associations nouvelles. Et sinon je t’aime toi pour ton naturel et ta parole décomplexée !

  5. seul l'ange me parle 24 juin 2017 à 02:27 #

    Ce sujet léger,comme une robe d’été, permet de se plonger dans les archives d’Ina (passons outre le jeu de mots facile…) et de découvrir le complexe et déroutant « Tu ne peux pas du tout penser à moi », qui annonce de nombreux thèmes chers à Solange.
    On pourrait presque découvrir une métaphore sur les liens tissés entre le passé et le présent, par les vêtements que l’on garde et qui nous façonnent au fil des années.

  6. Patrice COQUELIN 6 octobre 2017 à 20:48 #

    Je n’ai jamais bien compris pourquoi les filles, les adolescentes, les femmes se sentent obligées de se tartiner la peau, les ongles et les lèvres avec des saletés et de porter des vêtements et des godasses si bizarres et si peu pratiques.

    Peut-être qu’être un homme « normal » c’est aimer des femmes qui se déguisent en poupées, mais ce n’est pas mon cas.
    Je ne dois pas être normal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s