DISPARAÎTRE

11 Avr

Hésiter à exister.

26 Réponses to “DISPARAÎTRE”

  1. pierre-marie poulain 11 avril 2016 à 21:23 #

    perso, j’hésite à continuer d’exister. c’est un peu plus compliqué, quoi.

    PiMa ni dieu ni maître.

    >

  2. sergebrosseau 11 avril 2016 à 21:40 #

    Surtout (avant tout) commencer par se débarrasser de 1024.

  3. Frédéric 11 avril 2016 à 21:57 #

    Attendons la prochaine vague alors. Merci Solange, merci Ina.

  4. Gregory M 11 avril 2016 à 22:04 #

    C’est déjà arrivé ?

  5. yoan vandevelde 11 avril 2016 à 22:06 #

    Attendre la prochaine « vague »……………c’est…………..difficile !!!
    La vie est tellement……..fade……….et sans intérêt, que s’en est douloureux !!!!
    Merci Solange, pour tes vidéos et le bonheur qu’elle me procure !!

  6. moi 12 avril 2016 à 00:16 #

    ce n’est pas grave d’aller mal, c’est normal, c’est un des passages obligés…. traverser, laisser glisser le nuage… ça passe.

  7. Fille du vent 12 avril 2016 à 08:09 #

    Oui, on peut y croire à cette solitude… ou pas… Et peut-être que si l’on ouvre vraiment les yeux… on verra la Vie telle qu’elle est- réellement- : une inter-connection entre tous les être vivants… Chacun décide pour lui même ce qu’il en sera et chacun est confronté à ce choix: s’enfermer avec ses chimères en écoutant l’appel du néant et se laisser sombrer… ou …prêter l’oreille au chant de l’oiseau sur la branche qui t’invite à le suivre pour vivre le jour qui t’es offert et qui est réellement un cadeau.
    Solange petite fée… stp réponds quand on t’écris😉

  8. doublegenre 12 avril 2016 à 11:05 #

    On est loin du « wer will des kann » (qui veut peut), enseigné à longueur de journées par mes parents et maîtres.
    On est loin du discours de John Kennedy qui apostrophait ses auditeurs en les amenant à se demander, non à ce que leur pays pouvait faire pour eux, mais à ce qu’ils pouvaient faire pour leur pays. Pour sortir de la dépression, ne faut-il pas prendre une feuille de papier et y noter tout ce que l’on possède comme biens, santé, avantages … et se décider à aimer et vouloir protéger tout ce qui en vaut la peine ?
    Ma grand-mère me disait souvent : « Si tu n’as pas ce que tu aimes, aime ce que tu as. »
    S’ouvrir aux autres, sortir, s’émerveiller des choses de la nature, des animaux et nous dire que tout cela n’est pas le fuit d’un hasard qui n’existe pas et qui n’est que l’expression impuissante de ce que l’on ne sait pas expliquer, ne sachant pas remonter la chaine des causes et des effets. [la suite la prochaine fois🙂 ] Lio de France / Double Genre.

  9. Anaïs 12 avril 2016 à 12:15 #

    Que c’est joliment dit… Très émouvant message.

  10. Sarah 12 avril 2016 à 15:40 #

    Éprouvant assez fréquemment ce sentiment de vouloir n’avoir jamais été là ou bien de disparaître sans affecter la mémoire de mes proches, je me suis interrogée sur ce sentiment. Je me suis demandé s’il n’était pas aussi l’expression d’un malaise contemporain global et non du mal-être (mot d’ailleurs assez récent) de quelques êtres isolés. Alors j’ai cherché sur Google: « avoir envie de disparaître » et je suis tombée sur ce livre: « La Disparition. Une tentation contemporaine » de David Le Breton. Il m’a éclairé. Un peu. Et fait rêver. Beaucoup. Il ne m’a pas apporté de réponse mais un peu plus de sérénité.

  11. Hélène 12 avril 2016 à 16:56 #

    Merci d’avoir traité de ce sujet qui arrive à point nommé pour moi !

  12. Mia 12 avril 2016 à 18:46 #

    Merci. Je ne suis pas seul, je ne suis pas folle! Merci. Merci de comprendre. Merci d’être là. Merci de dire la vérité. Merci d’être la voix de ceux qui ne peuvent pas parler.

  13. sergebrosseau 12 avril 2016 à 20:46 #

    Et avec un caméraman maintenant, – parce que c’est un pas d’homme ça !

  14. carlotta 13 avril 2016 à 09:11 #

    C’est très beau! Tes videos se font plus rares, c’est dommage…

  15. Jean-Paul Unternehr 14 avril 2016 à 22:55 #

    Je rêve de disparaitre tous les jours et je sais que cela va arriver mais j’aimerai bien voir votre film que je n’ai pas pu voir alors que j’étais invité (raison de santé et d’éloignement)..J’espère que je pourrai bientôt le recevoir car je suis fier d’avoir modestement participé grâce à Ulule. Je ne me suiciderai pas par conviction religieuse mais je dois avouer que j’ai un manque de « savoir vivre ». Rien ne me rattache à cette terre où j’ai l’impression de ne pas être à ma place.
    Bisous à vous Solangina que j’aime.

  16. Shyn 15 avril 2016 à 07:31 #

    Double genre : ça me rend triste ton commentaire, parce que non il ne suffit pas de lister toutes nos « possessions » pour aller mieux. Des fois, c’est vrai, de remettre les choses en perspective peut aider mais pas dans le cas de la dépression. Au contraire ce genre d’exercices c’est enfoncer un peu plus la tête sous l’eau : « j’ai tout ça et je ne vais pas bien. Il y a des gens qui vont bien plus mal que moi… je n’ai pas le droit de me plaindre, quelle honte… » Bref, encore une dose de culpabilité et d’auto dévalorisation… C’est pas nécessaire.

    Sinon, moi qui ai tout le temps un train de retard, je découvre depuis peu tes videos Solange… Et j’en veux encore!!!!!

  17. Rouge 15 avril 2016 à 14:32 #

    Il y a dans cette vidéo cette très belle phrase : « et la fatigue s’accumule, parce que j’existe malgré tout. »
    Je suis vivante et même heureuse ; pourtant, s’il ne s’agit jamais de s’endormir pour de bon, j’aimerai simplement de rester au lit, apprendre à surmonter le dégoût de son propre corps moite d’ennuie, des heures collantes à force de rien. De l’autre côté de la fenêtre il y aurait le trop, dont on pourrait soudain se rire sans fatigue. Si la vie est dure, c’est que même sa douceur peut parfois, m’épuiser tout autant.

  18. Fille du vent 17 avril 2016 à 16:25 #

    Eh beeee… Hey les filles! (et le garçons) Plongez-vous dans un bon roman… ou un bon bain… ou les 2😉 … ou mangez une tarte aux fraises hum ! Non, la vie n’est pas finie… et tout n’est pas complètement noir… Allez prendre une marche … baladez-vous dans un vide-grenier… faites vous un bon pti plat mijoté (même rien que pour vous )
    Faites un gros calin à votre chien ou votre chat… appelez un (une) ami(e)…
    Aujourd’hui, vous êtes en Vie ! et c’est déjà un grand cadeau ca!
    Bises à tous et toutes!!! Le printemps est là et la vie éclate de partout… si,si… allez faire un
    tour dans un parc et vous verrez… c’est MAGIQUE!!!

  19. Diane 18 avril 2016 à 14:31 #

    Merci Solange, c’est toujours sympa de t’écouter et de te regarder … intelligence du cœur, voix apaisante et regard malicieux.T’es un vrai p’tit rayon de soleil … vite couvert par les commentaires qui suivent … Bonne continuation … et plus que tout : éclate-toi bien !!!

  20. Marie Perret 18 avril 2016 à 14:37 #

    Pour continuer la liste de fille du vent, allez à la librairie ou à bibliothèque, donnez de votre temps à ceux qui en ont besoin et qui sauront vous appréciez(malades, hospices, soutien scolaire, etc…), prenez ou apprenez des travaux manuels (poterie, broderie, origami, etc…). Vrai, quelquefois, on n’a envie que de rester au lit et s’endormir définitivement mais il faut dépasser cela et penser à toutes les belles choses que l’on peut faire, partager avec les autres… des autres qui quelquefois donneraient cher pour avoir encore la force et le temps de profiter de la vie. Bref, savoir apprécier ce que l’on a plutôt que gaspiller ses jours à courir derrière ce que l’on n’aura jamais ou qui ne vaudra jamais ce qu’il nous a coûté d’efforts…

    • Fille du vent 19 avril 2016 à 08:29 #

      Hello Marie😉 je suis bien d’accord avec tout ce que tu dis : oui, s’ouvrir au besoin de l’autre est un merveilleux moyen de sortir de son petit monde égotiste … Et la lecture aussi… En parlant de lecture, voici un super petit livre qui m’a enchantée et que je conseille à tous : – LE VESTIBULE DES CAUSES PERDUES de Manon Moreau
      éditions Pocket —
      Alors ca, pour un rayon de soleil c’en est un🙂
      L’histoire de gens qui n’avaient aucune chance de se croiser, mais qui tous un jour enfilent de grosses chaussures, un sac à dos et mettent le cap vers les fins fonds de l’Espagne, le bout du monde, la fin de l’Europe: Saint Jacques de Compostelle. Sans se douter que ce chemin emporte ceux qui l’arpentent bien plus loin que ce qu’ils pourraient imaginer…- Un vrai régal plein d’humanité ce petit bouquin!!! –
      Le tout premier livre d’une jeune auteur prometteuse…une écriture originale et libre pas du tout conventionnelle… On sens l’écorchée vive, sauvage et insoumise… Bref, ca devrait plaire à Solange et à beaucoup de ceux qui passent par ici😉
      Belle journée ensoleillée à tous et à toutes !!! ♥♥♥

  21. Solangefunbot 20 avril 2016 à 23:39 #

    Can someone make english translation?

    • piatraa 24 avril 2016 à 18:09 #

      Dear Zoé,
      I feel that too, very often. Everything is happening on the outside, needless of my approval. I feel like we can move on without me. I am too much, especially for my own self, i disturb the global mouvement, i am an obstacle, i am an added weight, a very complicated presence to manage. But it’s not me who decides, i stay only because i have no clue how to disappear.and sometimes am not in retreat..
      The jar of fatigue gets full because i just exist despite everything. There are people who await signs of life, and i have good reasons to give it to them.. I asked for.
      Zoé, let’s wait for another wave to take us to another tender place.. it happened once.
      Essai d’une traduction..J’espère ne pas avoir nui au sens!

      • Solangefunbot 25 avril 2016 à 11:36 #

        Thank you for your effort!

  22. Antony Fons 25 avril 2016 à 18:41 #

    Merci pour ces petites vagues de poésie. L’une après l’autre, imperceptiblement, elles nous apportent l’humble rengaine du soir : « tiens, la journée était pas sil mal … malgré tout ».

  23. Anne 27 avril 2016 à 11:05 #

    Chaque être vient au monde pour apporter quelque chose de nouveau. F. Dolto
    Solange, j’aime votre petite voix singulière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s