PISSER EN LIBERTÉ

15 Juin

Florilège de pipis au grand air !

22 Réponses to “PISSER EN LIBERTÉ”

  1. Claude Lesueur 15 juin 2015 à 18:48 #

    merci d’avoir flouté, ça aurait été peut être trop « anatomique » pour ce sujet sinon😉 merci pour ces paysages et ces sourires

  2. Francis Palluau 15 juin 2015 à 18:58 #

    Vous m’épatez, je deviens presque inconditionnel.

  3. Guern 15 juin 2015 à 19:27 #

    Je me suis toujours demandé pourquoi ce sujet (pipi/caca) était tellement tabou. Et surtout pourquoi on utilisait des milliards de litres d’eau potable pour s’en débarrasser, ce qui est un gâchis incroyable… Cachez ce pipi que je ne saurai voir…bon, au Japon, certains centenaires le boivent depuis toujours !

    • Gille 12 février 2016 à 05:33 #

      Bonjour,
      Personnellement je bois le mien (pipi) tres régulierement, depuis plus de 3 ans avec plusieurs millions d’adeptes européens et je dois vous confesser que, malgré ses plus de 3000 composants chimiques naturels, fabriqués par le corps lui meme, je m’en porte tellement bien. En effet, mon corps est devenu si résistant à n’importe quelle agression quotidienne éventuelle (brulure, blessure, fatigue, disparition de taches, optimisme, renfort osseux, disparition de prise aux maladies plus ou moins grave allant du rhume jusqu’au cancer) qu’aujourd’hui je ne pourrais plus m’imaginer vivre sans absorber régulierement ce que mon corps transforme pour moi grace à ce que je lui donne à boire et à Manger. (donc sainement) Apres tout, n’ai je pas vecu d’abord dans les 9 premiers mois de vie intra utérine dans le placenta, de composition tellement proche de l’urine maternelle que je ne m’en étonne meme plus ce jour mais regrette seulement que l’attrait de l’argent des laboratoirs chimico pharmaceutique aient réussi à nous faire croire à leur efficacité sans nous parler de ce que leur chimie détruisait doucement à l’intérieur meme notre corps pourtant tellement bien composé chimiquement…
      A mesure que la bio technologie avance, ouvrons nos esprits et remettons en cause nos principes basés, siecle apres siecle, sur des apparences, meme si certains s’en sont emparés pour construire leur fortune sur notre dos
      Gille

  4. jcg 15 juin 2015 à 21:47 #

    Heureux de te savoir soulagée pas loin de ma demeure ( éviter les rivières cela perturbe hormonalement les truites) a te croiser si pas trop tard.

    • poliplok 17 juin 2015 à 11:06 #

      Si vous faites référence à la pilule, Solinange ne la prend plus.

  5. swann7 15 juin 2015 à 23:02 #

    Merveilleux petit être fou. Merci. Bisous.

  6. K 16 juin 2015 à 08:43 #

    Etant moi même pourvu d’organes masculins et vivant à la campagne, je connais bien ce petit instant privé de « lacher-prise » où on détend ces petits muscles internes pour se sentir petit à petit plus léger.
    Je vous suggère aussi le pipi dans la nature, mais la nuit, sous un ciel constellé par les milliards d’étoiles qui nous envoient la lumière d’un passé plusieurs fois millénaire. (ouais, j’étais bourré mais même sobre ça le fait)

  7. Sophie 16 juin 2015 à 09:28 #

    Le pipi est stérile..on l’ouble trop souvent. Moi aussi je suis une adepte du pipi dans la nature…et même quelques fois j’accompagne mes petits chiens le soir ……

    • Gille 12 février 2016 à 05:44 #

      Attention Sophie,
      c’est vrai que le pipi est stérile au depart, quand il sort, mais il ne le reste pas tres longtemps et doit donc etre considére comme tel tres peu de temps pour une utilisation éventuelle.
      donc Si l’utilisation est à usage interne, surtout ne pas l’oublier, si c’est à usage externe, alors pas de probleme, moi je l’utilise meme regulierement pour entretenir ma chevelure et ma peau en général (ou quelques petites blessures à cicatriser, tache à faire disparaitre etc) et cela me réussit tellement mieux que la chimie des groupes « produits de beauté »

  8. Francis Palluau 16 juin 2015 à 11:26 #

    Au long des berges, le dimanche et la nuit les gens grimpent sur les tas pour faire pipi. Les hommes ça les rend méditatifs de se sentir devant l’eau qui passe. Ils urinent avec un sentiment d’éternité, comme des marins. — (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)

  9. passager 16 juin 2015 à 12:05 #

    Solange, ton teint blafard fait un peu peur.
    Tu es sûr de sortir suffisamment ?
    Faut se mettre au soleil un peu plus je pense.

  10. sergebrosseau 16 juin 2015 à 12:24 #

    Buu.on… ça c’est fait ✔

  11. sergebrosseau 16 juin 2015 à 13:52 #

    … et ça ne peut pas être une vidéo candidate à l’abécédaire; puisque Pipi (pour «P») à déjà été fait: https://www.youtube.com/watch?v=AVPUX5BQykY

  12. Quidam 16 juin 2015 à 16:58 #

    Ah, mais que cela fait du bien ! ça soulage…

  13. patrice 17 juin 2015 à 15:28 #

    Bonjour Solange. As-tu une adresse mail sur laquelle je peux t’écrire un mot accompagné de quelques autres pour créer un message formuler en questionnement … ? merci!!!

    • ina 17 juin 2015 à 23:15 #

      Le formulaire ci-dessous fonctionne bien🙂

  14. Guy DIDIER 20 juin 2015 à 06:53 #

    La poésie, elle, ne peut être floutée Voici un petit recueil de sept poèmes tout à fait charmants intitulé Les Pisseuses. Au bac de français, on dit que c’est un corpus..Mais on n’y propose pas cet auteur, tu sais pourquoi, toi ? http://www.dominiqueleroy.fr/produit/91/

  15. Nicolas 23 juin 2015 à 19:26 #

    J’écris ici.. J’aurai pu le faire tant de fois ailleurs… Simplement c’est ton dernier mot publié.. Je voulais juste te remercier. Pour ta liberté, ta distance, le simple fait d’oser être toi à travers Solange. Tes mots et ton attitude font du bien.
    Alors pour tout ça … Et depuis longtemps, merci.

  16. solandtrips 3 juillet 2015 à 11:22 #

    Cette fille est folle, je l’adore !

  17. Diane 6 juillet 2015 à 22:37 #

    Solange, à quand la vidéo sur les menstruations?
    En ce qui me concerne elles peuvent être extrêmement douloureuses, je suis déjà tombée dans les pommes après avoir vomi tellement la douleur était intense.
    Ce processus naturel dégoûte encore beaucoup d’hommes et parfois on a l’impression d’être une autre à leurs yeux pendant cette période… Elle bouleverse le désir d’un côté comme de l’autre ou peut conduire à l’abstinence.
    Personnellement, je deviens extrêmement sensible, à fleur de peau une semaine avant et je trouve dingue de constater à quel point ce cycle biologique influence mes humeurs, mon état mental, mes aspirations, ma foi en la vie… Et oui! Nous sommes prisonniers d’un corps qui dicte ses lois, c’est ainsi. (même si on peut vivre en harmonie avec,comme toi, et je trouve ça génial).
    As-tu pu constater toutes ses perturbations, ces changements extra-ordinaires sur ton individu au moment ou cela se produit?
    Toi aussi trouves-tu que ce sujet n’est pas encore assez exploité et mérite qu’on en parle?
    Beaucoup de plastiCIENNES, surtout depuis les années 90 exploitent ce thème.
    Je serais intéressée de connaître ta vision, ton « avis », ton ressenti.
    Tu peux me dire aussi de faire une vidéo moi-même si cela m’intéresse mais après 3 ans de théâtre je ne me fais pas à la caméra.
    Bref, une suggestion parmi mille autre de tes chers suiveurs.
    Bien à toi
    Diane.

  18. gerardlamarche 9 juillet 2015 à 17:47 #

    Évidement que ça choque, les ¾ de la population. C’est pourquoi je le partage avec délectation sur mon FB. Merci Solange.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s