BILAN CULTUREL D’AVRIL

5 Mai

Ma résolution suit son cours. Voici comment.

Objets culturels rencontrés

– Anton Tchékhov 1890 (René Féret)
– Lost River (Ryan Gosling)
– Broadway Therapy (Peter Bogdanovich)
– Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence (Roy Andersson)

– 4.48 Psychose (Sarah Kane)
– Légendes de Catherine M. (Jacques Henric)
– L’art presque perdu de ne rien faire (Dany Laferrière)

– La toilette, naissance de l’intime (Musée Marmottan)
– Mark Lewis : Above and Below (Le Bal)

– This is how you will disappear | Gisèle Vienne (Les Amandiers)
– Stand up | Bettina Atala (Centre Pompidou)
– Germinal | Halory Goerger & Antoine Defoort (Rond-Point)

VOIR TOUS LES BILANS CULTURELS

20 Réponses to “BILAN CULTUREL D’AVRIL”

  1. sergebrosseau à 18:49 #

    Ya pas que Baptiste!
    13min x sec. ….

    C’est aussi comme Serge(1 et 2?) l’a demandé 😉

    Merci

  2. jean chris gala à 18:59 #

    Et un petit peu de culture des sciences, svp.

    • ina à 19:40 #

      Je partage mon simple parcours. Ce n’est pas un self-service…

  3. rdg77 à 19:30 #

    Tout à fait d’accord avec toi pour Germinal, que j’avais vu au 104 l’année dernière : c’est vraiment drôle, furieusement intelligent, et totalement inventif. Bref, un bonheur total.

  4. Jonathan Ramin à 19:47 #

    Bonsoir, peut on te conseillé certains bouquin? Quel type de livre lit tu? Désolé pour les fautes, bisous.

  5. Giulia à 11:51 #

    Ooh ! C’est super. Merci Solange !

  6. Pauline à 19:07 #

    Génial ! Merci Solange. Et bravo à Baptiste, c’était la longueur idéale.

  7. Jnet à 19:23 #

    Treize minutes quarante-et-un, ça fait du bien.

  8. Borges à 22:31 #

    Ah comme je t’aime Solange ! Je savoure la moindre petite vidéo postée et j’appréhende sans cesse d’en voir la fin… J’ai hâte que tu nous racontes Henri VI, véritable expérience humaine à vivre en 18h ! J’aurai aimé avoir le temps de la voir aussi ! Vivement ta prochaine vidéo ! =) Ne change rien !

  9. fichot à 11:26 #

    Solange…Sol..Soleil…ange…ange

    Quel plaisir de regarder tes vidéos
    Pas l’envie de te comparer à d’autres
    Mais tu es mon Amélie Poulain
    aussi craquante que du bon pain

    Tes vidéos me font sourire, rire
    Tes vidéos me parlent, me touchent
    Tu es comme une douce symphonie
    Qu’on ne se lasse pas de découvrir

    Un tout grand merci pour exister
    Un tout grand merci pour ta poésie
    Un tout grand merci pour ton amitié
    Un tout grand merci pour ta créativité.

    Etre créatif c’est être connecté à son âme
    La tienne est magnifique, merci pour ce partage.

    Voilà, c’était Valérie qui ne fait que passer 

  10. coto à 11:41 #

    Bonjour Ina, où prends-tu les conseils qui te guident dans tes choix ? Dans des magazines ? Lesquels ?

    • ina à 01:15 #

      Les films, je regarde les bandes-annonces sur Allociné, je me fous des critiques.
      Les livres, je cherche sur goodreads.
      Les expos et spectacles, c’est télérama ou la dispute (france culture) ou exponaute ou sortiraparis ou je regarde la programmation des salles/musées qui me plaisent d’habitude…

  11. sergebrosseau à 12:30 #

    Ça y est!
    Je viens de comprendre pourquoi j’ai cette fixation.

    À la 19e seconde, mon attention s’est portée sur le CUL de « dix objets culturels ».
    Alors, vous comprendrez que pour les 13 autres minutes …

  12. Sykes / Vincent à 13:28 #

    Je te trouve très sexy sur cette vidéo Solange… Ce nouveau canapé, tes jambes dénudées… Un je ne sais quoi…

  13. Mélissa à 00:18 #

    Solange. Sur la solitude, l’ennui, et l’éloge du rien, c’est Christian Bobin qu’il faut lire.

  14. La fumée du bonheur à 13:27 #

    Je t’aime solange, tu es la meilleure

  15. Borges à 21:19 #

    Coucou Ina,

    penses-tu refaire une vidéo révélations (ou questions/réponses) que j’affectionne tant et qui nous permet d’en découvrir davantage sur toi ? Ou encore, une nouvelle vidéo cuisine ?

  16. MoMo à 02:22 #

    solange ou ina mihalache pourquoi deux nom ,quand je résone deux noms = deux vie différent ou que c’est juste un psudo mais quand on dit psudo c’est aussi le reflet d’une autre vie , d’après se que t’avais dit a la radio t’es seul , mais pour quoi être seul ? par ce que si on est seul on rien ne peut nous arriver de grave car l’autre personne c’est un danger ou une source d’ennui ? pour quoi pas ne pas se fondre dans le décore vue que c’est la solution la plus adapté mais peut etre c’est pas facile a faire ou peut etre faire le contraire sa aide a se distinguer , mais pour se distinguer y’en a deux cotés (bon/mal) boff si on parle de sa risquerai pas de se terminer . j’ai du respect et de l’amour en vers vous je sait pas mais moi quand j’annalyse une personne , je me met a sa place j’essaye de résonner comme elle de voire le monde de sa manier ( par ce que chaqu’un a une vision de son propre monde ) je suis senti biens c’est tout.
    Désoler mon commentaire doit paraître bizzard ou pas ..
    signé MoMo 19 ans

  17. C à 02:14 #

    Oh, ce 4.48 psychose…
    Le contexte de cette pièce est bien particulier, tout comme son sujet. Mais si jamais vous ne vous arrêtez pas là il y a Manque de Sarah Kane.
    Il est différent, notamment par ces nombreux personnages sans noms, mysterieusement lié. e.s , ou pas du tout, étant peut-être un seul et même personnage, malade ou pas, ou pas du tout.

    C Pour moi tu es morte

    B Lecture de mes dernières volontés, Fous ça en l’air putain et je hante tout le restant de ta putain de vie.

    C Il me suit.

    A Qu’est-ce que tu veux ?

    B Mourir

    C Quelque part en dehors de la ville, j’ai dit à ma mère Pour moi tu es morte

    B Non ce n’est pas ça.

    C Si je pouvais me délivrer de toi sans pour autant te perdre.

    A Ce n’est pas toujours possible.

    M Je raconte que je suis enceinte. On me dit Mais t’as fait comment, qu’est-ce que tu prends ? Et moi je dis j’ai bu une bouteille de porto, fumé pas mal de clopes et baisé un inconnu.

    B Que des mensonges.

    C Il lui faut un secret, mais il ne peut pas s’empêcher de la dire. Il pense qu’on ne sait pas. Crois-moi, on sait.

    M Une voix dans le désert.

    C Lui là derrière.

    M Il y a quelque chose qui coince.

    A Encore là.

Répondre à Borges Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s