Se taire est aussi une liberté d’expression

12 Fév

Je voudrais répondre publiquement à ce message reçu hier. (Je déteste me justifier, c’est vraiment la chose qui m’enquiquine le plus – avec les lessives –, mais je ne veux pas vous sentir chiffonnés pour des malentendus.)

Le lundi 5 janvier, je publiais une vidéo dans laquelle je partageais ma résolution pour la nouvelle année : bouffer plus de culture.

Parce que c’est la culture qui m’a faite,
c’est la culture qui m’a tenue,
c’est par la culture que j’espère, au jour le jour,
et rien ne vaut la culture pour lutter contre le mal.

Je voulais donc m’assurer de lui faire beaucoup de place en 2015.

Le 7 janvier, la connerie a donné un grand coup dans la culture.

Les jours qui ont suivi, je suis restée silencieuse – comme souvent lorsque je n’ai rien à dire. J’étais saturée des déclarations publiques de tout un chacun ; c’était comme si on cherchait à s’attirer une part du gâteau de la douleur universelle.

Et puis le 10, j’ai fait ce petit signe sur les réseaux → « Projet : se mettre tout nu et lire des livres. »

Il y a ceux qui ont compris et les autres. C’est pas grave.

Le 14, je n’ai pas publié de vidéo. Celle sur les cheveux était prête depuis trois semaines, mais je n’allais quand même pas publier ça. Je voulais laisser résonner l’élan de ma résolution (et si les petits djihadistes allaient faire un tour chez les nudistes pour lire Duras ou Pessoa, ça leur passerait l’envie de tuer des rigolos).

Ensuite la vie a repris, et comme je ne parle quasiment jamais d’actualités, je ne me suis pas imaginée en parler cette fois non plus. Pas publiquement.

Je suis qui je suis, je n’ai pas d’obligations envers vous, et c’est pour ça que c’est si bien. On peut s’échanger nos désirs, mais je ne suis pas un distributeur où pianoter un besoin pour me voir instantanément l’assouvir.

Dans le vaste espace médiatique, il y a ceux qui parlent de ce qui arrive et critiquent et s’engagent, et ceux qui comme moi préfèrent dériver ailleurs, découper le réel pour en faire des paillettes d’idéal.

Les victimes de Charlie étaient doués pour les deux.

Qu’ils rigolent en paix.

17 Réponses to “Se taire est aussi une liberté d’expression”

  1. zacprod@free.fr 12 février 2015 à 11:33 #

    Entièrement d’accord avec toi. Je ne t’ai jamais attendue sur ce terrain là et rien ne m’avait choqué.

    Bises Zac

  2. Ad K 12 février 2015 à 11:43 #

    Ad Aime cette déclaration. Ad vient de découvrir Solange. Ad est content.

  3. Martin Polaire 12 février 2015 à 12:04 #

    Bonjour Ina,

    Belle fleur libre et épanouie,

    Tu as parfaitement raison d’être ce que tu es.

    « Se taire est aussi une liberté d’expression »… et personne ne devrait s’immiscer dans ce que tu devrais dire ou pas. Personne ne devrait te forcer la main à te positionner sur des sujets lourds d’actualité.

    Savoir faire le silence est aussi un message très fort dans une marée incessante de bruits parasites. Tu ne voyais pas l’utilité de te prononcer sur Charlie Hebdo, dans cette surenchère de mots et de maux… c’est comme ça et c’est très bien. Ta ligne de conduite va dans le sens de tout ce que tu accomplies et dans le peu que je saisis de toi, je constate que tu te réalises bien dans tes pompes à toi et que personne ne doit te juger sur ce que tu es dans ce que tu es… drôlement dit mon truc… ça te devrait te parler… Solange🙂

    Chacun a géré à sa façon ce drame de Charlie Hebdo… dans mon cas… je me suis foutu à poil sur mon blog, j’ai fait un fou de moi, j’ai écrit un manifeste pour l’appropriation de mon corps, de ma sexualité, comme des objets de revendication de ma liberté de penser… de m’exprimer. C’est dans ma ligne de conduite, c’est cohérent, ça me regarde et je n’ai aucune fierté à en retirer.

    Ta réponse est claire et tu es une personne humaine et sensée.

    S’affranchir du regard lourd est fondamental dans ta recherche artistique et intellectuelle.
    Tu es sur une bonne lancée. Cette distance que tu instaures avec le grand déballage médiatique trop débordant est salutaire et saine.

    J’adore ton travail et tes créations décalées. Dans ce monde trop consensuel et robotisé, tu es singulière, terriblement rafraichissante, drôle et intelligente.

    Je suis toujours très content de découvrir tes univers.

    Bonne route et longue vie à toi.

    Martin Polaire

  4. Dominique Dupagne (@DDupagne) 12 février 2015 à 12:37 #

    Bonjour Solange, je voulais juste te dire que je comprenais très bien à la fois ton silence et ta justification. C’est un commentaire sans intérêt, mais je vois que je suis le seul à le faire pour l’instant, alors que je l’ai posté.

  5. Yoann 12 février 2015 à 13:26 #

    Bonjour Solange, Juste pour te dire que je comprenais ton silence mais pour certains il faut toujours en parler,…
    Bonne continuation

  6. Franoise Chapuisot 12 février 2015 à 15:37 #

    merci

  7. KMD 12 février 2015 à 15:55 #

    Tout est dit via le silence !

  8. sergebrosseau 12 février 2015 à 18:03 #

    Je ne m’attends à rien de particulier. C’est pourquoi je suis toujours agréablement surpris par les vidéos de Solange.
    Par ailleurs – un indice : c’est peut-être « Charlie » qui tient la caméra dans ses moments libres.

  9. Guern 12 février 2015 à 19:24 #

    C’est un bel acte de « foi »…mais malheureusement, on sait depuis un certain temps (et même un temps certain) que la culture ne sauve pas forcément de la barbarie…voir les nazis qui étaient pour certains très cultivés. Ceci dit, tout le monde a le droit de se taire s’il n’a pas envie de parler, surtout de ce qui fait beaucoup parler !

  10. julienselignac 12 février 2015 à 19:47 #

    complètement d’accord. Je trouve l’injonction à parler d’une grande violence. Et ce que tu crées est très important il me semble.

  11. Hélène 14 février 2015 à 20:16 #

    Je te remercie de ne pas en avoir parlé et je te remercie de continuer de faire ce que tu as envie de faire sans te préoccuper des attentes que pourraient avoir certains.

  12. Max 17 février 2015 à 01:00 #

    Moi je ne ressens pas du tout le besoin que ces paillettes d’horreur mette les pieds dans cette bulle d’idéal que Solange nous offre… Et la vidéo sur ses cheveux était en fait un véritable bol d’air pour moi. Merci

  13. anje 19 février 2015 à 14:49 #

    Sur le silence.
    Les mots ne sont pas facile à choisir…J’ai un hésité et puis j’ai choisi d’emprunter ceux de Golshifteh et son choix du silence : http://rue89.nouvelobs.com/2015/02/11/regardez-les-seins-golshifteh-farahani-parlez-a-place-merci-257637
    J’aurais aussi pu choisir ceux de Badiou qui ne choisit pas de se taire
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/01/27/le-rouge-et-le-tricolore_4564083_3232.html.

    Belle continuation Solange.

  14. Clément 28 février 2015 à 00:09 #

    Ce n’est que mon opinion personnelle, je ne peut aucunement vous l’imposer et ce n’est pas mon objectif. malgré cela je vais argumenter mon ressenti étant donné que de ne mon point de vue toute idée peut être exprimer si elle repose sur des bases solide. Je trouve illégitime le sujet de la requête de personne envers vous du fait que la liberté d’expression un droit fondamental de tout être vivant qui est indissociable du droit de penser qui est lui-même est lié a celui d’être, car comme l’appuyer Socrate je crois: « je pense donc je suis ». Si des personnes sont mortes pour l’acquérir ou même du fait de le faire valoir ce n’est du qu’à la bêtises humaine et donc personne n’est redevable envers une du fait d’en jouir.

  15. Le Matou69 27 avril 2015 à 22:36 #

    Commentaire tardif mais j’ai envie de me déclarer publiquement ravi que tu ne te sentes aucune obligation envers nous et que tu aies l’air bien décidée à n’en faire qu’à ta tête.
    En matière de Solangeries c’est toi l’artiste, c’est toi qui fais, c’est toi qui sais.
    T’as pas à te justifier. D’ailleurs tu te justifies pas : t’expliques au gens, nuance :o)

    Je vais quand même me permettre de plaider un peu la cause de cette personne, parce qu’elle a résisté un mois avant de te faire part de son chiffonnement, parce qu’elle l’a fait sans animosité (me semble-t-il) et surtout parce que son besoin de t’entendre était peut-être simplement lié à l’importance qu’elle t’accorde.

    Moi c’est pas que je t’accorde pas de l’importance, hein ! Mais n’ayant pas d’attente particulière je ne suis jamais déçu, au contraire, la surprise est souvent au rendez vous, pour le meilleur.

    Soutien, bienveillance et gariguettes.

  16. pasobligatoire 3 août 2015 à 15:16 #

    bien écrit😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s