Qualité, quantité et un casting [Objectif Solange]

9 Oct

Je me suis mis beaucoup de pression. Résultat…

28 Réponses to “Qualité, quantité et un casting [Objectif Solange]”

  1. Laure 9 octobre 2014 à 23:38 #

    Quelque soit la quantité, tu ne fais que de la qualité. Parce que t’entendre me parler aussi franchement, aussi librement sur tes émotions, c’est prenant, c’est intéressant, que tu me parles de picard, de poil, ou de rien, ton rien à toi, ça me fait du bien.
    Tu as si peu confiance en toi, pense à nous derrière ta petite caméra. On est là, on est content de te voir mais on est aussi content quand ça avance pour toi et que tu n’as pas le temps de nous parler.

    • ina 10 octobre 2014 à 17:51 #

      Merci, Laure. C’est du baume au cœur.

  2. annick et jean philippe 10 octobre 2014 à 02:50 #

    Bonsoir, c’est Annick et Jean-Philippe, est-ce qu’on pourrait vous adopter s’il-vous-plaît ? D’avance merci, bons plein de trucs.

  3. Sarah Leleup 10 octobre 2014 à 09:56 #

    La qualité. Dsl.

  4. nanouchka 10 octobre 2014 à 10:26 #

    Oh Solange, quelle joie de te revoir :))))
    J’ai envie de te répondre la qualité, mais quand t’es pas là, tu me manques, alors je préfère la quantité, et puis à vrai dire, aucune de tes vidéos ne m’a jamais déçu. Alors au final, peut-être es tu plus exigeante avec toi même que nous le sommes envers toi, car quoi que tu fasses / filmes / disertes tu restes passionnante.
    bises
    Nanouchka

    ps : Avis totalement objectif

    • ina 10 octobre 2014 à 17:52 #

      Merci beaucoup beaucoup❤

  5. dod 10 octobre 2014 à 10:48 #

    smooooockkkkkkkkk..je t’envoie de l’energie et de l’air avec de l’oxygene dedans car c’est plus efficace que avec seulement du dioxyde,et aussi des belles ondes et tout ceci par la magie des ondes webiennnnne !!!!!

  6. Florence 10 octobre 2014 à 13:08 #

    Ah comme je me reconnais en toi aujourd’hui. Les castings me rendent moi aussi obsessionnelle et dans l’incapacité de faire quoi que ce soit d’autre tant que « l’épreuve » ne sera pas passée (et pourtant, je dois avoir pas loin de vingt ans de plus que toi, mais non, on ne s’habitue pas). Pour les vidéos, qualité ou quantité, j’en sais rien. Je suis contente de savoir que Solange Te Parle est de retour en regardant mon mail, après je ne guette pas si c’est tous les jours, toutes les semaines, ou pas. Donc, voilà la vérité, l’abonné(e) est content(e) d’être abonné(e) à ta chaîne, mais voilà c’est ta chaîne, alors tu gères comme tu veux, il(elle) s’adaptera toujours😉
    P-S: Ce réalisateur a l’oeil, m’étonne pas que les essais lui aient plu.

  7. Guern 10 octobre 2014 à 13:39 #

    Le mieux, c’est encore la qualité ET la quantité…Ceci dit, je préfère une bonne longue vidéo tous les 15 jours qu’une courte mauvaise tous les jours (surtout que je n’ai pas que ça à faire).

  8. Pauline 10 octobre 2014 à 15:23 #

    Quand tu ne postes rien, je suis déçue, mais je reviens quand même. (la preuve) En tout cas, aujourd’hui, la qualité était au rendez-vous ! Parce que si tu penses au pire, tu aurais pu ne rien poster pendant une semaine et ensuite poster une vidéo très nulle.

  9. Flo 10 octobre 2014 à 15:32 #

    Je découvre ton univers et la question n’est pas anodine. Je crois qu’on peu pardonner une baisse de qualité dans une quantité qui permet de conserver le lien fragile avec les « autres ». Continue comme ça!

  10. Margéna 10 octobre 2014 à 17:11 #

    Solange tu me manques, j’attend tes vidéos avec tellement d’impatience, et quand il n’y en a pas ça me rend triste que tu ne fasse plus partie de mon quotidien… Donc la quantité! La quantité!
    J’adore ces moments où on te vois éclater de rire! Au milieu de toutes tes angoisses, c’est comme un rayon de lumière qui perce l’obscurité, ça donne de l’espoir.
    Aie confiance en toi !
    Je t’envoie plein d’amour🙂

  11. Sandrine 10 octobre 2014 à 22:07 #

    Moi je t’ai découverte il y a moins de deux mois et je ne me lasse pas de te voir… donc si t’es là toutes les semaines, je te regarde ; si tu es là quand tu peux, je te regarde… si tu as envie de faire de la qualité, je te regarde ; si tu as envie de faire de la quantité, je te regarde🙂
    Quoique tu fasses, c’est toi, le reste on s’en fout ! Des bisous…. et à Truite aussi bien entendu !

  12. Christophe 10 octobre 2014 à 22:46 #

    Coucou Solange,

    J’adore toujours autant te regarder et t’entendre… Tes questionnements sincères envers toi-même, la transmission de ce que tu ressens sont toujours aussi touchants… LE travail d’introspection que tu fais auprès de toi-même aussi🙂

    Pour ta question, j’ai envie de te répondre : soit toi-même. Fie-toi à tes émotions… Elles te guident, elles sont ton « GPS »… Si quand tu penses à faire une vidéo, tu as une émotion positive, c’est que c’est juste et bon pour toi… Si par contre, elle est négative, c’est que ce n’est pas juste et bon pour toi, et que tu penses à faire la vidéo suite à des « croyances limitantes », « blessures » ou autres « fonctionnements » que tu as développés suite à ton vécu, à ce que la société nous met en tête, suite aux peurs…

    Il me vient que lorsque tu tournes une vidéo, tu as peut-être le besoin d’exprimer ce qui te tourmentes afin d’obtenir de l’attention, une reconnaissance, une bienveillance, un amour dont tu as peut-être manqué, afin de combler un manque de confiance en toi ?
    Si ces besoins sont justes pour toi, ne t’en culpabilises pas et fais ta vidéo, si ça t’apporte du bien.

    Il me vient aussi qu’il ne faut peut-être pas « t’imposer » de tourner une vidéo si tu es fatiguée, si tu manques de temps, si, tout simplement, tu n’en as pas envie… Il ne faut peut-être pas que ce soit « figé », « fixé », « obligatoire chaque semaine »… Car si tu t’obliges à la faire alors que tu n’en as pas envie, tu ne te respectes pas… Sois indulgente et tolérante avec toi-même, aime-toi, respecte-toi et pense à toi…

    En effet, ton désir de savoir ce que nous préférons est très honorable de ta part… Mais la vraie question est « toi, qu’est-ce qui est juste pour toi? » Ne t’oublie pas pour les autres… Ne conditionne pas ton amour de toi-même à ce que les autres pensent, à leurs jugements…

    Donc la quantité et la qualité… c’est à toi de sentir ce qui te fais du bien, et pas aux gens de décider pour toi…

    Si tu décidais, un jour de ne plus en faire, ce serait ton choix et tout le monde devrait le respecter (même si je serais un peu triste de ne plus te voir, mais cette tristesse, j’en suis responsable, elle m’appartient, je n’ai pas de pouvoir à prendre sur ta vie)….

    Tu es la personne la plus importante🙂

    Aime-toi toi-même ! (mais on t’aime aussi beaucoup, ne va pas penser le contraire :-))

    Gros bisous et bon chemin.

    Vis une merveilleuse journée.

    Christophe.

  13. Nel 11 octobre 2014 à 10:37 #

    Finalement, j’atterris ici. C’est plus calme, on me regarde moins.
    Je ne voulais pas commenter cette fois, mais…
    – « Une psy m’a dit qu’il fallait imaginer le pire. »
    – « J’ai envie de m’en foutre. »
    C’est précisément vers cette deuxième possibilité qu’il faut se diriger pour faire retomber la pression.
    Ho, je m’aperçois que ça, en plus, tu le savais déjà… Parce que tu vois, dans chacune de tes vidéos où tu poses question, la réponse s’y trouve toujours aussi.

  14. Vincent 11 octobre 2014 à 18:30 #

    La qualité plutôt, car je finis toujours par venir voir ici si une nouvelle vidéo est postée😉

  15. Aurore 12 octobre 2014 à 13:55 #

    Salut Solange.

    évidemment que le choix c’est toi qui doit le faire! c’est comme si on pressait un écrivain d’écrire un livre par mois, ou un succès dès qu’il écrit.
    M’enfin !
    Fais ce qui t’inspire, tu n’es ni une machine, ni un programme télé. Nous, spectateurs, on vient voir ce que tu as fait, on est prêt pour recevoir, mais on n’exige pas. Enfin pour ma part c’est comme ça : je viens voir ton site, s’il y a une nouvelle vidéo, je suis contente de pouvoir la regarder, sinon, je retourne à mes moutons ou je vais ramasser des châtaignes. Et vu que c’est la saison, je t’assure que j’ai du pain sur la planche …
    Mais c’est pas pour autant que je pourrai t’oublier! T’es une chouette nana, tu sais ?

    Allez, fais-toi plaisir, ça nous fait plaisir.

    A la prochaine, quand tu veux, quand tu peux.

    Aurore

  16. Hugues 13 octobre 2014 à 10:48 #

    Ni l’un ni l’autre, et les deux à la fois!
    la régularité est importante, plus que le reste, surtout dans vos rendez-vous avec nous, savoir qu’on a son Solange du lundi est un but dans la continuité brumeuse de nos existences ordinaires.
    La quantité : pour quoi faire, comme disait un ami  » tu peut en faire des tonnes, si c’est de la merde, ce sera des tonnes de merdes ».
    La qualité : l’homme est par essence inconstant, donc, en conséquence, tu fera forcement du bon et du moins bon, c’est ainsi. Espérer que vous ferez toujours le meilleur c’est courir droit a la dépression.
    Si vous vous contentiez de faire de votre mieux, (ce que vous faites déjà!), la sincérité et le désir d’être là se sentent, même a travers un écran.
    Mais ne vous cassez pas la tête:
    « Pour réussir quelque chose, il faut réunir les conditions de cet accomplissement, la chose se fera d’elle même! »
    Je crois que c’est un aphorisme Zen, sans garantie!

  17. Junkrabeat 13 octobre 2014 à 19:01 #

    Réponse :
    il faut que les choses soient. L’angoisse de l’échec ne doit pas les empêcher d’advenir.
    Pense à l’imperfection des dispositifs des artistes qui t’inspirent tant. C’est leur conviction et leur absolue sincérité qui les élève tant.
    Il faut traverser le mur de feu, derrière, c’est la liberté absolue, et finalement, c’est ce que le monde réclame des êtres comme toi. Mais tu dois prendre tous les risques, seule.
    Donc fais, fais, fais, chaque pas, même de côté, te fait grandir.
    Ce message est un bonbon : tu n’as besoin de personne. Je te l’adresse par gratitude.

    Allez!

  18. Ermine 15 octobre 2014 à 13:18 #

    J’aime vraiment beaucoup ces vidéos où on suit un peu ta vie entre les autres vidéos plus centrée sur un projet.

    Je pense aussi que la qualité est subjective, et que certaines vidéos que tu trouves surement moins bien peuvent être les préférées de gens qui, comme moi, regardent sans a priori et sans attentes particulières, en toute bienveillance et avec de la curiosité.

    Je ne me suis toujours pas remise de ta vidéo « pourquoi tu parles bizarre » que je trouve absolument extraordinaire, c’était comme un mini traité de ce qu’est l’art, j’ai vraiment, vraiment adoré.

    Bon courage, c’est super ce que tu fais !

  19. Nicolas 23 octobre 2014 à 18:50 #

    Je pense qu’il est bon d’avoir « un rite » et de publier un jour fixe.
    C’est donc plus « grave » de ne pas être au rendez-vous.
    Que ça soit 1 fois/semaine ou 2 fois par mois l’essentiel est d’être régulière

    Et pour illustrer mon propos : « Le petit Prince, Chapitre 21 »

  20. Hélène 29 octobre 2014 à 12:23 #

    Je ne suis pas déçue si tu ne postes pas : je suis abonnée au flux rss et je vérifie régulièrement s’il n’y a pas de nouvelle vidéo. Quand il n’y en a pas, ce n’est pas grave. Quand il y en a, je suis contente. Voilà. Je crois que tu peux éliminer ce problème de la liste de tes soucis car vraiment ça n’en est pas un.

  21. Kiki 6 novembre 2014 à 20:20 #

    Qualité vs quantité? Pour ton art, je dirais que la qualité c’est la spontanéité et la diversité, alors que la quantité serait la régularité. Mais, comme la fluctuation dans la régularité est aussi intéressante (un type de diversité…), je dirais donc que c’est en fait une bonne chose qu’il y ait une certaine fluctuation dans la fréquence de tes vidéos. En plus ça laisse plus de place à ta créativité et ton authenticité – qui font de toi l’artiste unique que tu es.

  22. Le Matou69 9 novembre 2014 à 21:50 #

    Après mûre réflexion, La seule chose dont je sois sûr, c’est que je ne suis pas d’accord avec ta psy : j’ai passé des années à envisager le pire avant un moment important, en croyant me préparer ainsi à faire face à tout, pour finir par prendre conscience que je ne faisais que me programmer à l’échec.
    Pour le reste, c’est compliqué, juste un indice : ça fait deux semaines passées que t’as pas publié de vidéo et on est toujours là, comme le montrent les vues de « Dire je t’aime » qui viennent de passer les 300 000.
    (>^o^<)

  23. Maxime 11 novembre 2014 à 15:57 #

    @ matou : le bien pour son psyché est très relatif; toute chose pouvant être néfaste comme bénéfique dans la construction de soi. C’est avant tout une question d’état d’esprit. Il ne faut jamais s’enfermer dans une technique mais toujours être capable d’adapter son point de vue pour en tirer le meilleur parti. Quand on s’imagine le pire, ça peut être bénéfique si l’on est fondamentalement convaincu de la nécessité de le tourner au ridicule, de le diminuer au point de pouvoir mettre des mots simples sur ce qui était une masse informe et terrifiante. Mais le but n’est pas de s’enfermer dans un point de vue où l’on broie du noir : si l’on est là dedans, penser au pire n’est pas une attitude nouvelle qui va changer notre regard pour son bien. Mieux vaut alors tenter une autre approche.

    @ solange : Quantité, surtout si c’est le chemin sur lequel tu sais déjà que tu avances plus aisément. La qualité aussi, mais pour toi, pas pour nous ! J’entend que tu as des qualités naturelles qui se montrent quand tu cherches à te plaire à toi même, bien mieux que des qualités artificielles d’autant plus angoissantes que, sur youtube, tu ne sais pas à qui tu t’adresses, à qui tu peux vouloir plaire.
    La quantité n’est pas naturelle.
    C’est ton naturel qui est qualité.

  24. Leuüja 16 novembre 2014 à 01:01 #

    Ce que je cherche dans tes vidéos, c’est ta voix, la proximité avec ta vie intime… j’ai souvent peur que tu me mente, mais je me reconnais tellement dans certaines de tes phrases. Ton authenticité est belle pour moi. Qualité ou quantité? Peu importe!

  25. Élise 15 mars 2015 à 14:36 #

    Je ne mets jamais de commentaires à des gens que je ne connais pas en vrai, c’est assez bizarre comme truc mais la question m’intéresse!
    Mon avis sur la question: Stop la course au 10 milliards de vues. L’important c’est de faire le truc avec élan. A mon avis, si c’est trop torturé, il vaut mieux abandonner l’idée de faire une vidéo, ça donne l’occasion à l’envie de renaître d’elle même plus tard et peut-être plus tôt qu’on ne le pense. Si il n’y a plus cet élan à cause de la pression et que c’est fait avec pression ça va s’en ressentir. (exemple = norman qui se creuse les méninges pour sortir une vidéo à chaque fois moins drôle tout ça pour justifier son revenu). Ne te laisse pas piéger, ce serait dommage. Sinon je viens de découvrir tes vidéos, j’aime beaucoup ton personnage, ta vie aussi. Ton coté dialogue avec le public en solitaire, c’est drôle et touchant et j’ai l’impression d’être assez proche de ça dans ma tête, ahah! Bon dimanche!

  26. Élise 15 mars 2015 à 15:05 #

    En gros, l’abandon de la pression de quantité et qualité = promesse de qualité et peu être de quantité. A s’en souvenir en toute circonstances, je pense. c’est pas génial?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s